SOLDES D'HIVER ! Profitez de réductions sur toute la boutique !

Moderne et élégante, notre collection Zéphir offre une génération de kalimbas inédite.

Adorée par un très large public, notre collection Millénium fait l'unanimité par sa sobriété et sa finesse.

Évadez-vous dans un voyage hypnotique avec notre gamme de Tongue Drums aux sonorités planantes.

8 conseils pour entretenir votre kalimba

8 conseils pour entretenir votre kalimba

L'une des choses les plus importantes que vous devez vous rappeler au sujet du kalimba est l'entretien. Comme pour tout autre instrument, vous devrez prendre soin de votre kalimba si vous voulez qu'il conserve sa qualité sonore.

Heureusement, pas besoin d'avoir la science infuse pour le nettoyage et l'entretien du piano à pouces, vous pourrez le faire vous-même. La seule chose importante est d'effectuer des nettoyages réguliers pour s'assurer que le kalimba est toujours en parfait état.

1.   Comment nettoyer le bois d'un kalimba ?

kalimba en bois gravé

Les kalimbas sont principalement fabriqués en bois, et le processus est similaire au nettoyage de tout autre instrument en bois comme un violon ou une guitare. Bien sûr, il existe aussi d'autres types de kalimba, dont nous parlerons plus tard.

 Il n'est pas toujours évident de savoir quel type de produits les fabricants ont utilisé, à moins de vous procurer un instrument personnalisé auprès d'un artisan que vous connaissez. Néanmoins, vous pouvez vous renseigner sur le type de bois qui compose votre kalimba, afin d'adapter le produit nettoyant.

  • Avec un tissu en microfibres sec

Il est conseillé d'apporter un petit nettoyage à votre instrument toutes les deux semaines. Vous pouvez vous servir d'un chiffon sec mais il est recommandé d'utiliser un tissu en microfibres afin d'éviter de possibles rayures accidentelles. Le nettoyage au tissus permet de balayer les poussières ou saletés accumulée à la surface du kalimba.

  • À l'aide d'un produit de finition

Cependant, il se pourrait qu'à un moment vous devriez effectuer un grand nettoyage. Par exemple, si votre kalimba devient terne, dû au temps, et à sa grande utilisation, il est possible d'utiliser un produit de finition, qui redonnera à l'instrument sa surface brillante et lisse.

  • Avec des huiles et beurres de soin

Quel que soit le type de finition, vous devrez toujours "nourrir" le bois pour le rendre résonnant. Les huiles et le beurre sont un excellent moyen de nourrir le bois, mais veillez à ne pas le suralimenter.

Pour les instruments non vernis, le beurre de karité ou l'huile d'amande seraient recommandés. Une fois encore, ne jamais être trop excessif. 
Avec un tissu

  • Avec un tissu humidifié et du savon

Vous pouvez toujours "laver" le bois en utilisant une serviette en papier ou un morceau de tissu très légèrement humidifié. Si vous le souhaitez, vous pouvez également ajouter un peu de savon dans l'eau, pour que tout soit impeccable. Veillez à bien essuyer l'instrument ensuite pour qu'il soit complètement sec.

Il est important d'être doux et léger dans vos mouvements, il serait dommage d'enlever les cires, les huiles ou la finition. 

2.   Comment nettoyer les lames d'un kalimba ?

kalimba lames en acier

Le nettoyage du bois n'est qu'une étape de l'ensemble du processus. Comme vous pouvez probablement le deviner, vous devrez également nettoyer les lames. La pluapart des lames sont soit composées avec de l'acier à ressort ou de l'acier minéral.

  • Avec un tissu en microfibres

Pour les nettoyages réguliers, vous pouvez utiliser un chiffon, ou encore un tissu en microfibres pour enlever la poussière ou la saleté
En ce qui concerne les produits, vous pouvez utiliser de l'eau chaude à petites doses avec un peu de savon. La seule chose importante pour cette méthode est d'essuyer les lames ou de les sécher pour éviter la rouille.

  • Avec un tissu humide

Si vos lames sont peintes, comme sur les kalimbas Hugh Tracey, il suffit de les nettoyer avec un chiffon humide. Vous n'aurez pas besoin d'utiliser de produits spéciaux.

Comme pour toute autre méthode, veillez à ce que l'instrument soit complètement sec une fois que vous avez terminé votre nettoyage.

  • Avec une gomme à encre

Pour les lames sans peinture, le moyen le plus simple de nettoyage d'utiliser une gomme. Oui, vous avez bien lu.

La gomme conçue pour effacer l'encre peut faire des merveilles sur les lames. Comme la gomme elle-même est un peu abrasive, elle va à la fois nettoyer et polir les lames. La raison pour laquelle vous pouvez utiliser une gomme à encre est qu'elle est faite de sable et de caoutchouc, ce qui permet de nettoyer le métal en un rien de temps.

  • Avec de l'huile minérale

Enfin, vous pouvez également utiliser de l'huile minérale pour nettoyer le métal, mais assurez-vous de ne l'utiliser que sur du métal. Ce type de produits ne fonctionne pas bien avec le bois.

3.   Comment éviter que les lames du kalimba ne rouillent ?

kalimba lames rouillées

Le problème le plus courant qui peut arriver aux lames est la rouille. La rouille peut apparaître sur les lames si elles sont exposées à l'humidité

Alors, comment éviter que la rouille n'apparaisse sur les lames ? La seule façon d'empêcher la rouille sur les lames est de nettoyer correctement et régulièrement le kalimba. L'idéal serait d'essuyer l'instrument et les lames après chaque séance de jeu.

Le processus complet vous prendra quelques secondes, et vous pourrez éviter les réparations inutiles ou la rouille.

L'utilisation de l'une des méthodes mentionnées ci-dessus fera des merveilles, et vous n'aurez pas à vous soucier de l'apparition de rouille sur les surfaces métalliques du kalimba. Il est important de ne pas oublier de sécher les lames si vous utilisez de l'eau ou tout autre produit pour les nettoyer.

4.   Comment enlever la rouille d'un kalimba ?

vieux kalimba rouillé

Vous vous demandez peut-être si vous pouvez faire quelque chose pour enlever la rouille qui est déjà apparue sur votre instrument. La réponse est oui. Il existe plusieurs méthodes que vous pouvez essayer, et elles peuvent être utiles si l'instrument n'est pas complètement abîmé.

La rouille sur les lames ne signifie pas que vous avez fait quelque chose de mal, et vous avez peut-être simplement oublié l'humidité de votre maison ou de votre ville. Quelle que soit la raison, vous devrez agir le plus rapidement possible pour éviter d'endommager davantage votre instrument.

Mais avant d'aller plus loin, vous n'avez pas à craindre pour la santé de votre instrument. Même s'il y a un peu de rouille sur les lames, il est possible qu'il n'y ait pas de différence de son. Le seul problème que vous pourriez avoir avec le kalimba est d'ordre visuel.

Parlons donc du nettoyage. Le moyen le plus simple d'enlever la rouille est d'utiliser de la laine d'acier, de l'huile minérale ou du papier de verre. S'il n'y a que quelques taches, vous pouvez probablement utiliser la gomme à encre pour les enlever.

Il est possible que les lames peintes présentent également des signes de rouille. Si c'est le cas, vous devrez peut-être enlever la peinture, pour nettoyer correctement les dents. Cependant, si cela vous semble trop problématique, vous pouvez toujours repeindre les dents, et vous ne pourrez pas voir les lames rouillées.

5.   Où conserver un kalimba ?

kalimba et étui

Une bonne conservation du kalimba est promordial. Essuyer votre instrument après chaque utilisation est une bonne chose, mais il y a plusieurs autres élements à considérer.

Prendre soin de votre kalimba signifie également trouver un endroit où ranger l'instrument lorsque vous n'en jouez pas. Certains modèles sont livrés avec un étui de protection, et si vous n'en avez pas, vous devez absolument envisager d'en acheter un.

Non seulement l'étui protégera l'instrument des dommages, mais vous pouvez aussi ajouter un gel de silice à l'intérieur, qui le protègera de l'humidité au maximum.

Une autre chose importante pour l'entretien du kalimba est son accordage. En effet, un accordage régulier permettra à votre instrument de toujours bien sonner. Celui-ci peut également se désaccorder avec l'humidité. Voici ici un guide complet vous expliquant comment accorder un kalimba.

En outre, vous devez toujours laisser votre instrument "s'habituer" à une nouvelle température. Si vous voyagez, vous êtes peut-être passé du chaud au froid ou inversement. Laissez toujours l'étui et l'instrument s'adapter à la nouvelle température avant de l'ouvrir et de jouer.

Outre les étuis de protection, vous pouvez toujours vous procurer un hygromètre pour vous assurer que le nivreau d'humidité est toujours correcte et qu'il n'y a pas lieu de s'inquiéter.

6.   N'exposez pas votre kalimba à l'humidité

humidité

Selon l'endroit où vous vivez, une humidité plus ou moins élevée peut être présente dans l'air, et celle-ci peut être différente de celle à laquelle le bois à été habitué. Par exemple, si votre kalimba est fabriqué dans un bois tropical, alors plus d'humidité lui sera bénéfique. Néanmoins, la plupart des bois sont parfaitement adaptés à notre environnement. 

Il existe plusieurs façons de réguler l'humidité, et si vous avez déjà un hygromètre, vous pouvez vérifier les niveaux et vous saurez quoi faire.

Une humidité parfaite pour le kalimba se situe en général entre 40% et 60% et des températures entre 17 et 26 degrés celcius.
Comme changer de lieu pour le kalimba peut sembler excessif, ajouter ou supprimer de l'humidité est probablement la meilleure solution.

7.   Ce qu'il faut éviter

kalimba adossé à un arbre

Prendre soin d'un kalimba n'est pas la chose la plus difficile au monde, et un essuyage occasionnel peut faire des merveilles. Cependant, il y a plusieurs choses à éviter si vous voulez garder votre instrument en parfait état.

  • N'exposez pas votre kalimba à de fortes chaleurs ni à la pluie

La première chose est d'éviter de laisser votre kalimba à l'extérieur ou dans un véhicule pendant une longue période. L'intérieur d'une voiture peut devenir très chaud et l'instrument risque d'en pâtir. Des températures élevées peuvent affaiblir la colle et même ruiner l'instrument.

Il en va de même si vous le laissez à l'extérieur. Pour les mêmes raisons, vous ne devriez jamais laisser votre kalimba au soleil. Il va sans dire que la pluie peut également ruiner l'instrument. Si vous le laissez sous la pluie, les lames risquent de rouiller et le bois risque de se gonfler, ce qui le rendra injouable.

  • N'utilisez pas d'alcool ou de produit abrasif

En ce qui concerne le nettoyage, la meilleure idée serait d'éviter l'utilisation d'alcool ou de tout autre produit chimique fort ou agressif. Bien que ces produits soient parfaits pour nettoyer la salle de bains, ils peuvent détruire quelque chose d'aussi délicat qu'un kalimba.

  • N'utilisez pas de produits auxquels vous êtes allergique

Évitez toujours d'utiliser des produits si vous y êtes allergique. De plus, l'huile d'amande amère, suivant sa composition, peut s'avérer toxique. Veillez à bien sélectionner une huilde d'amande douce. D'autres types d'huile peuvent provoquer une réaction allergique, comme la noix de macadamia, l'avocat, les graines de lin, l'olive, la noix et les huiles minérales pour le bois.

Certaines d'entre elles peuvent provoquer une réaction allergique grave chez certaines personnes, comme l'huile d'arachide.

  • N'exercez pas de grande force sur votre kalimba

Ne faites pas de mouvements forts et appuyés sur votre kalimba. Même si vous utilisez un chiffon doux, une force excessive peut endommager la finition de l'instrument. Prenez votre temps et soyez doux. De cette façon, le kalimba peut rester à la fois propre et beau.

8.   Entretien des autres types de kalimbas

kalimba en acrylique

Outre le bois, il existe d'autres matériaux utilisés pour fabriquer cet instrument. La majorité des kalimbas modernes sont en bois, mais il est encore possible d'en trouver dans d'autres matières.

  • Le kalimba en acrylique

Si votre kalimba a un corps fait d'un matériau autre que le bois, vous devrez peut-être adopter une approche différente pour le nettoyage et l'entretien. Le type de kalimba le plus courant qui n'a pas de bois est l'acrylique.Ils sont généralement transparente et sans caisse de résonance.

Si vous en avez un, ou si vous envisagez d'en acheter un de cette sorte, le nettoyage est assez simple. Vous n'aurez pas à vous soucier de l'humidité, et vous pouvez utiliser de l'eau tiède avec un peu de savon neutre.

Comme pour les autres types de produits, il est toujours préférable d'éviter les produits chimiques comme les nettoyants pour vitres par exemple. Vous devez également faire preuve de douceur lors du nettoyage, car il est beaucoup plus facile de rayer la surface et de l'endommager.

  • le kalimba métallique

Si vous possédez un kalimba qui est entièrement fait de métal, vous pourrez suivre les instructions ci-dessus pour le nettoyage des lames. Pour le corps du kalimba, il vous faudra néanmoins être bien plus attentif afin que sa conservation soit optimale. 

Conclusion

En somme, le kalimba est un petit instrument pratique, demandant peu d'attention. Il suffit de lui trouver un rangement adapté, vérifier de temps en temps ses lames et son corps, et procéder en fonction des possibles irrégularités. Vous pouvez choisir quelle manière vous convient le mieux pour son entretien. En suivant ces conseils, votre kalimba sera toujours d'une beauté éclatante, et ses sonorités ne seront pas altérées. Une fois acheté, un kalimba fabriqué avec de bons matériaux peut se conserver toute une vie !

Laisser un commentaire

Les commentaires sont approuvés avant leur publication.

Rechercher